Tandis que des tensions affaiblissent le monde de jour en jour, une nouvelle menace s'abat sur Obterion... Le seigneur des enfers compte lâcher le pouvoir d'Apocalypse, le démon du chaos.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Parc des Cerisiers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Accalias
Administrateur
Administrateur
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 18/02/2012

MessageSujet: Parc des Cerisiers   Dim 19 Fév - 13:48

Un grand parc serein avec des cerisiers et un lac, le lieu parfait pour se reposer. On y trouve d'ailleurs l'Auberge de Kate et Ana, connue pour proposer des sources thermales.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofapocalypse-rp.forumgratuit.org
Franck Varlander
Novice
Novice
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 07/03/2012

MessageSujet: Re: Parc des Cerisiers   Sam 17 Mar - 9:02

Bon, j'avais réussi à me séparer, au moins temporairement, des deux autres. C'était pas plus mal, j'avais besoin de solitude ne serais ce que pour coucher sur le papier les récents évènements, et puis, bon, ce village me semblait propice à la réflexion... L'architecture était épurée et fine, des fleurs un peu partout, des cerisiers recommençant à fleurir... Bon, j'étais pas un adepte de la nature non plus, mais fallait bien admettre que c'était plutôt joli...

Mes pas m'avaient menés bien malgré moi, et malgré les regards suspicieux des autochtones, vers ce qui ressemblait à un parc. Des cerisiers un peu partout, ainsi qu'un lac. Bon, parfait, manquait plus qu'à trouver un endroit où se poser... Tiens, l'arbre là bas serait parfait ! Ni une ni deux, je m'y dirigeai, m'adossai contre l'arbre, sortit mon journal de bord, et commença à y écrire les deux derniers jours... Enfin, plutôt la journée d'hier, et le début de celle-ci...

A peine avais-je terminé, qu'un cri des plus étranges parvint à mes oreilles.

"FUS... RO DAH !!!"

Je fronçai les sourcils. Je n'étais pas sur de moi, mais il m'avait sembler reconnaitre la voix de Noctis... Je couchai immédiatement ceci sur le papier avant d'oublier ces trois mots. Non loin de moi, deux habitants du village semblait, l'air de rien, me surveiller. Etrange pour des gens qui se disaient enfants de l'honneur... Mais bon, mes armes devaient y être pour beaucoup et, bien que mon pistolet pendait le long de ma cuisse droite dans son holster, étant ainsi relativement à l'abri des regards, ma carabine, elle, n'était pas des plus discrètes... Enfin bon, je refermai mon carnet, le rangea, puis pris la direction de la bâtisse non loin de là. Avec un peu de chance, on saurait me renseigner pour trouver une auberge...

Un instant plus tard

Coup de chance ! La bâtisse en question était elle-même une auberge ! Bon, fallait faire bonne impression maintenant... Calant la bandoulière de ma carabine sur mon épaule, afin de la mettre droite et vers le haut, signe que je ne comptais pas m'en servir, le rentrai.

L'endroit était cossu et chaleureux, une petite salle bien éclairée par la lumière naturelle et calme, bien qu'une demi douzaine de personnes du crues étaient installées au comptoir et sur une table. A peine avais-je refermé la porte que tout les regards se portèrent sur moi et passèrent de la petite surprise, à la méfiance la plus totale... Faisant fie de cela, j'allai m'installer à une table pouvant contenir quatre personnes, dans le fond de la salle. Une fois ma commande prise, je m'installa confortablement sur ma chaise. Ma carabine posée contre le mur, à porter de main.

Un instant plus tard, la porte de l'auberge s'ouvrit à nouveau, laissant entrer Elicia. Etrange, elle, n'attira pas autant les regards que moi, porter une lame y était sans doute pour quelque chose. Discrètement, je défis l'ouverture de mon holster, et prit mon pistolet en main, le calant entre mes cuisses pour le moment. On ne savait jamais...

Elicia commanda de quoi se rafraichir, un verre de lait, puis, après avoir payé, s'en fut vers ma table, laissant l'aubergiste quelque peu... Bavant, difficile de résister à une telle beauté apparemment... Elle s'installa en face de moi, et me dis de façon fort courtoise :

Elicia - En espérant ne point troubler votre repos, j'ai quelques questions à vous poser. Acceptez-vous d'y répondre ?

Après quoi, elle laissa tomber sa capuche et déposa sa lame bien en évidence sur la table, à porter de main... Ma vigilance me fit saisir mon pistolet, l'air de rien, tout en le tenant sous la table, invisible pour tous, y compris ma chère "compagne de voyage"... D'un ton des plus froid, je lui répondis :

Franck - Allez-y...

_________________
Ils m'ont tout pris... Mais je me vengerai...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Franck Varlander
Novice
Novice
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 07/03/2012

MessageSujet: Re: Parc des Cerisiers   Mar 20 Mar - 17:40

Elicia- J'ai beaucoup de questions, si l'une d'elles vous importunes ne répondez pas, s'il vous plait.

Elle s'arrêta quelques instants, sans doute pour réfléchir, mon doigt se mit en position sur la gâchette, prêt à faire feu, au cas ou...

Elicia - Commençons par le début. Savez-vous ce que je suis ? Je pense que vous l'avez deviné. Ensuite je veux savoir si vous croyez en cet homme, ce Noctis.

J'acquiesçai d'un bref signe de tête au moment de la mention de sa nature. Mes doutes c'étaient, en effet, transformé en certitudes. Les humains ne boivent pas le sang sans le vomir un moment après, or, elle ne l'avait pas fait, conclusion, ce n'était pas une femme, mais bel et bien une démone...

Elicia - Et puis comme vous l'avez-vous-même dit, je veux être sûr que vous n'êtes pas un pion du royaume, comme je suis une personne méfiante j'aimerais une chose qui m'en persuade. Si vous n'êtes un envoyé d'Arok, alors qui êtes-vous ?
Et puis ma dernière question : Qu'elle est cette arme ? (On percevait une pointe de curiosité dans sa voix et son regard d'or.) Je n'en ai jamais entendu parler et pourtant j'en connais beaucoup sur les humains.


Un très mince sourire se dessina sur mes lèvres. Le dernier mot de sa petite tirade me confirmait ce que j'avais deviné un peu plus tôt. Je rangeai discrètement mon arme dans son holster, bon, avec toutes ses questions une chose était sure, elle n'était pas de l'autre bord si je puis dire... Et cela m'aidai à avoir confiance. Du moins, au moins assez pour lui répondre...

Franck - Confiance en un homme qui ne nous révèle même pas son vrai nom ? Hmmm... Cela semble paradoxal pour un homme moi qui utilise un pseudonyme... Mais la réponse est : Non. Je ne lui fais pas confiance...

Je lui lançai un petit temps afin de digérer la chose, puis j'enchainai, rapprochant ma carabine :

Franck - Pour répondre à vos autres question, sachez que cette arme (pose la carabine sur la table) est une arme à impulsion magique. Elle tire des traits d'énergies magiques à une bonne distance... Des traits assez puissants pour tuer quelqu'un... Ce n'est pas un jouet pour enfant...

Je reposai la carabine contre le mur sans la quitter des yeux, plongeant mon regard gris acier dans le sien, doré et curieux.

Franck - D'après vous, si je ne suis pas d'Arok, que puis-je être ?...

Elle semblait sur le point de répondre lorsqu'un éclat de voix lui fit tourner la tête vers l'entrée de l'auberge, un simple enfant venait de prononcer ces quelques mots "T'es mon idole, Lame Lunaire!". des mots en apparences anodins... Enfin, si l'on exceptait le fait qu'ils s'adressaient à notre cher Noctis "Hylias"... Je le savais... Un menteur... Et cela nous parlait d'honneur... Tu parles ! Des mots rien de plus...

Noctis - Content de vous revoir ici, ça ne fait qu'affirmer que vous n'êtes pas du Royaume. Je vous présente Setsuna, une amie d'enfance, fille du chef de notre village.

Setsuna - Enchantée

Franck - De même...(dis-je en mettant mes pieds sur la table, signe de non respect ostensible, non pas envers elle, mais envers Noctis, auquel je jetai un regard qui en disait long)

Notis - Noctis - On m'a demandé de partir pour la citadelle, on nous offre de fausses identités pour le voyage. On doit s'occuper d'une affaire urgente, à propos du Culte.

Un froncement de sourcil fut la seul réponse émanant de a personne pour le moment.

Setsuna - Tu peux leur dire ça??

Noctis - Oui, je pense qu'on peut leur faire confiance... Vous êtes partants?

Partant ? S'en était trop... Laissant tomber la chaise sur ses deux pieds avant, je me levai et mis ma carabine en bandoulière sur mon épaule, je m'avançai vers Noctis, et ce, jusqu'à presque toucher son nez avec le mien. Il était à peine plus petit que moi, mais qu'importe ce détail. Je lui crachai presque au visage :

Franck - Si j'ai fuis la Citadelle ce n'est pas pour y retourner quelques temps après... Il vous faudra de sacrés arguments pour m'y ramener de mon plein grès, et une fausse identité n'en est pas un assez conséquent, Monsieur "Lame Lunaire"...

Ces derniers mots avaient été prononcé avec un certains détachement mêlé d'ironie, le sourire en coin en plus...

_________________
Ils m'ont tout pris... Mais je me vengerai...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elicia Von'Wändor
Novice
Novice
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 20/02/2012

MessageSujet: Re: Parc des Cerisiers   Mer 21 Mar - 0:47

La première réponse du lynx la rendit pleinement satisfaite. Ensuite vint la réponse qu'elle attendait.

Franck - Pour répondre à vos autres question, sachez que cette arme (pose la carabine sur la table) est une arme à impulsion magique. Elle tire des traits d'énergies magiques à une bonne distance... Des traits assez puissants pour tuer quelqu'un... Ce n'est pas un jouet pour enfant...

Le regard d'admiration qu'elle portait sur cette arme était bien-sur le regard d'une jeune enfant devant un nouveau jouet. Elle avait plein d'autres questions sur cette arme. Puisait-elle son énergie dans son possesseur ? Comment était-elle faite ? Il y avait-il qu'une sorte de personne pouvant les manier ?

Franck - D'après vous, si je ne suis pas d'Arok, que puis-je être ?...

Elle émit un fin sourire. Et ouvrit la bouche pour répondre, mais un gloussement désagréable vint troubler leur conversation. Dans les yeux gris, du propriétaire de la carabine, était passé fugitivement de la surprise, puis une grande colère. C'était compréhensible. Chez Elicia aussi. Elle avait eu envie de tuer la marchande de pomme quand elle avait appris qu'un seul Noctis résidait dans cette ville. Et qu'il n'y pas longtemps de cela son maître était mort. Avait-elle le droit de le torturer avec ça ?

Quelle question ?! Bien-sûr qu'elle en avait le droit. C'était une démone qui était rongée par le désir de se venger d'un homme qui a osé lui mentir.

Noctis - Content de vous revoir ici, ça ne fait qu'affirmer que vous n'êtes pas du Royaume. Je vous présente Setsuna, une amie d'enfance, fille du chef de notre village.

Setsuna - Enchantée

Franck - De même...

Observant son "allier" elle émit un sourire, puis hocha la tête en direction de l'amie d'enfance du traître.

Notis - Noctis - On m'a demandé de partir pour la citadelle, on nous offre de fausses identités pour le voyage. On doit s'occuper d'une affaire urgente, à propos du Culte.

Setsuna - Tu peux leur dire ça??

Noctis - Oui, je pense qu'on peut leur faire confiance... Vous êtes partants?

Quoi ? Que... Elicia ne pouvait... Le lynx se leva brusquement et s'approcha du visage du Noctis.

Franck - Si j'ai fuis la Citadelle ce n'est pas pour y retourner quelques temps après... Il vous faudra de sacrés arguments pour m'y ramener de mon plein grès, et une fausse identité n'en est pas un assez conséquent, Monsieur "Lame Lunaire"...

Elle ne pouvait pas le lâcher maintenant. Après toutes ses recherches et ses.....meurtres. Pas maintenant. Pourquoi avait-il fallu qu'il soit détestable? Pourquoi avait-il fallu qu'elle tire le bras du fusiller pour l'emmener soudainement bien à l'écart des deux autres ? Et pourquoi avait-il fallu qu'elle le supplie de venir ?

Elle était complètement perdue et n'arrivait plus à cacher ses émotions à travers son regard. Dos à Noctis, il n'y a que son interlocuteur qui pouvait voir sa détresse. Peut-être ajouta t-elle des mots en trop, mais il fallait absolument qu'il ne la laisse seul avec lui. Elle ne faisait encore assez confiance à Moonblade, lame lunaire ou Helias pour se séparer d'un allier et dire qui elle était et pourquoi elle le cherchait.

Elicia- Je ferais tout ce que vous voulez, mais pour l'instant ne me laissez pas seule avec lui. Je dois le suivre.

[ j'ai fait un Edit, j'avais oublié ma dernière phrase]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noctis Moonblade
Novice
Novice
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 18/02/2012

MessageSujet: Re: Parc des Cerisiers   Mer 21 Mar - 17:11

Franck - Si j'ai fuis la Citadelle ce n'est pas pour y retourner quelques temps après... Il vous faudra de sacrés arguments pour m'y ramener de mon plein grès, et une fausse identité n'en est pas un assez conséquent, Monsieur "Lame Lunaire"...

Noctis savait bien que son comportement avait enclenché une série continue de pensées néfastes à son égard, mais cela le rassurait quelque peu. L'envoyé d'Arok aurait dit "oui" sans hésiter, puis l'aurait attaquer en chemin. Sans attendre d'avantage il lui dit qu'il aurait le temps de lui expliquer certaines choses dehors. En effet, il est des secrets que les habitants devraient ignorer pour leur sécurité. Elicia semblait avoir compris qu'il était bel est bien celui qu'on nomme "la lame lunaire", c'est pourquoi elle paraissait aussi perdue. La jeune femme prit le fusilier à l'écart pour s'entretenir avec lui. Setsuna en profita pour questionner le Guerrier.

Setsuna - Je pense que tu peux leur faire confiance, non pas comme des amis, mais comme des alliés. Je sais qu'en ce moment tu es tendu, mais ça te rend...
Noctis - Je sais.

Cette affirmation fit comprendre à la fille que Noctis travaillait en ce moment sur lui-même. Quelque chose qu'il voulait oublier revint en surface, une idée noire, un soupçon d'obscurité mêlé à un sang inconnu... Oui, le jour où il a dû se confronter au nécromancien du Culte.

Noctis - Le culte... Ils ont tué mon maître, je le sais... Il demanda à son amie de l'attendre vers les escaliers avant de se diriger vers le Lynx. J'ai sûrement quelque chose pour vous aider, du moins temporairement. Il lui donna un petit papier avec des inscriptions qu'il ne comprenait pas. Je l'ai trouvé sur le cadavre d'un... membre du Culte. Il avait une arme comme la vôtre... Il soupira lentement, puis s'adressa à Elicia. On se retrouve tout à l'heure, je serai dans ma chambre à préparer mes affaires. J'ai quelque chose pour vous aussi.

Cette chose, c'était d'une valeur sentimentale. Ses doutes s'étaient confirmés: elle est la jeune fille de l'accident. Il avait même compris le plus important... Mais il gardait cela pour plus tard. Il découvrit son manteau et en sortit une cartouche magique. Il disait qu'il ne connaissant pas grand choses aux armes technologiques, mais qu'on lui avait dit que cela permettait d'utiliser l'élément "feu". Il se dirigea alors vers la fille qui attendait encore, tout en saluant respectueusement les deux étrangers, chose qu'il n'osait pas faire jusque là. "Ils sont pas d'Arok, c'est certain." se disait-il alors que Setsuna lui agrippa le bras pendant qu'il montaient les escaliers.
Une fois en haut, les deux ouvrirent la porte de leur chambre, fenêtre face à la pleine lune, petite table de nuit avec une bougie qui laissait une lumière apaisante. La cire utilisée semblait parfumée, tant l'odeur qui régnait dans la pièce était agréable. Ils préparèrent leurs affaires comme il l'avait prédis, puis Noctis partit vers la fenêtre, l'air serein, très serein.

Setsuna - Tu repenses à lui?
Noctis - Oui...
Setsuna - Tu sais, je suis sûr qu'il est bien là où il est, avec Valkyrs.
Noctis - Tu as sûrement raison, mais il me disait que le doute était un sentiment crée par Accalias pour détruire les anges de l'intérieur... Je suis...
Setsuna - Arrête de te torturer, tu n'y es pour rien.
Noctis - Je n'ai rien fais... Je n'ai pas été là quand il avait besoin de moi... Maintenant, je ne pourrai jamais prétendre à être son héritier spirituel...
Setsuna - Pense ce que tu veux, je sais qu'il veille sur nous encore aujourd'hui et qu'il a toujours été fier d'avoir un élève comme toi. Tu parles d'Accalias, mais tu sais au fond de toi que tu n'as rien avoir avec le démon. Tu es quelqu'un de bien, tu te tortures trop, voilà tout.
Noctis - Je me demande si j'ai fais le bon choix, en proposant à ces deux personnes de nous accompagner.
Setsuna - Oui, tu prouves que tu ne succombes pas totalement au doute...

Cette dernière phrase avait rassuré le guerrier, mais pas totalement. Il savait qu'ils ne lui faisaient pas confiance... Du moins pour le Lynx, ce n'était pas tellement problématique... Mais pour elle...
Il expliqua alors à Setsuna tout ce qu'il avait sur le coeur. Le jour de l'accident du Dojo, cette fille qu'il avait sauvée, elle était Elicia, il en était sûr. Mais il aborda alors un autre épisode, celui de la fontaine: le garçon était son frère, le frère de la fille qu'il sauva quelques années plus tard. Cependant, le problème n'était pas là, non... Il était dans les paroles du nécromancien qui l'avait attaqué.
"Un jour tu comprendras, tu n'es jamais à l'abris de quoi que ce soit... Tantôt une suffocation, tantôt une brûlure, ou un saignement, puis un combat truqué par le destin... Mais cela se finira par ta perte."
Il donna alors son avis sur ces mots, une sorte de destin...

Noctis - Je ne comprenais pas vraiment tout ça, mais le sens de ces mots me vint à l'esprit quand ton père m'a demander de partir pour Arok...
Setsuna - Comment ça?
Noctis - Tantôt une suffocation... La noyade du petit, à la fontaine... Il était le frère d'Elicia. Tantôt une brûlure, le dojo, la fille que j'ai sauvée, Elicia... Ou un saignement, c'est une démon, elle a besoin de sang pour soigner ses blessures... Un combat truqué...
Setsuna - Tu penses au tournois?
Noctis - Mais cela se finira par ma perte...

Ils était là, à réfléchir sur le sens de cette prédiction, quand la porte s'ouvrit.

_________________
~ 10 Posts RP au compteur ~

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Franck Varlander
Novice
Novice
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 07/03/2012

MessageSujet: Re: Parc des Cerisiers   Mer 21 Mar - 18:30

J'étais sur le point de m'en aller, partir, loin de cet individu malsain, menteur manipulateur de son état, mais la fille me prit par le bras et m'entraina à l'écart. Là, une fois bien de dos à l'homme au sens de l'honneur aussi aiguisé qu'une branche, elle me regarda droit dans les yeux avant de parler, ou plutôt, déblatérer, à mi-voix. Tout était dans le regard, la détresse y était visible comme le nez au milieu de la figure, pourtant, il me fallut attendre la fin de son "discours" décousu, avant d'entendre ce qui pouvait lever tout doutes.

Elicia- Je ferais tout ce que vous voulez, mais pour l'instant ne me laissez pas seule avec lui. Je dois le suivre.

Mon sourcil droit s'arqua, interrogateur. Tout ce que je voulais ? Hmmm... Elle devait vraiment avoir peur pour ne pas vouloir rester seule avec lui... Peur oui, mais de quoi ? La question méritait d'être posée, pourtant aucun mot ne sortit de ma bouche, seule ma main se leva, comme si elle était réglée sur un mode automatique, puis vint caresser doucement la joue gauche de la demoiselle suppliante qui me faisait face, et ce, tout en acquiesçant en silence. Oh, la caresse ne dura pas bien longtemps, à peine le temps d'un souffle, mais sa peau était d'une douceur digne des meilleurs soies de l'Empire... Et cela suffit à lire un peu de gratitude dans ce regard d'or. Ma main retomba ensuite, reprenant sa position initiale.

La fille du chef se dirigea vers les escaliers, Noctis, lui, se dirigea vers nous. Là, il me tendit un petit billet de papier plié.

Noctis - J'ai sûrement quelque chose pour vous aider, du moins temporairement. Je l'ai trouvé sur le cadavre d'un... membre du Culte. Il avait une arme comme la vôtre...

Je le pris sans un mot. Puis il s'adressa à Elicia, lui signifiant qu'il avait également quelque chose pour elle. Il lui tendit une cartouche rouge. J'en avais déjà vu de semblables, mais je ne m'y étais jamais vraiment intéressé de près, moi et la magie nous n'étions pas en bon terme, sauf lorsqu'elle faisant ce que je lui demandais via mes armes. Après quoi, il nous salua, et monta à l'étage avec Setsuna. Je me retournai vers Elicia.

Franck - Bon, pas question de ressortir de suite, la nuit tombe, autant profiter du confort de cette auberge non ?

Elle acquiesça. Nous prîmes donc une chambre pour deux personnes, lits séparés bien entendu, puis nous montâmes à l'étage prendre nos quartiers. Une fois installé dans la chambre, elle me fit savoir qu'elle comptait se reposer le plus possible, probablement que la journée avait été éprouvante pour elle.

Avisant le mobilier simple, je m'installai au petit bureau après avoir verrouillé la porte et posé ma carabine près de mon lit, ainsi que mon paquetage. Une fois là, j'entrepris de déplier le billet que le guerrier m'avait donné un peu plus tôt. Les symboles qui apparaissaient sur le papier ne m'était pas inconnu, loin de là. En fait, il s'agissait d'un code des plus basiques utilisé dans l'armée impériale. Il avait le mérite d'être efficace puisque, apparemment, Noctis n'avait rien compris au message. J'allais chercher ma plume avec de l'encre, et commençai à "traduire" le message consciencieusement. Elicia vint lorgner par dessus mon épaule au milieu du message, puis alla se recoucher, geste que je remarquai qu'à peine.

Il me fallut environ cinq minutes pour traduire le billet. Le message qu'il contenait était... Des plus alarmants... J'hésitai à aller prévenir le guerrier. J'étais tout à fais capable de lui faire payer son mensonge de cette manière... Cependant, le vieil adage "L'ennemi de mon ennemi est mon ami" pris le dessus, ni une ni deux, je me dirigeai vers la sortie, ne disant que briévement à Elicia que je n'en avais pas pour longtemps, tout en lui lançant les clefs de la chambre.

Une fois dehors, je pris la direction de la chambre de Noctis, enfin, je pris cette direction après m'être trompé de chambre deux fois... Entrant dans la sienne donc, je le vis près de la fenêtre, la fille du chef près de lui, le regard clamant un sentiment bien humain...

Franck - J'accepte de partir... Mais avant, ton patelin montagnard à un gros problème...

Ne lui laissant pas le temps de réagir, je me dirigeai vers eux deux, et lui planta le billet déplié (et traduis) devant les yeux. Le message qu'il y lu tenait en peu de mots.

"Village Rojakuru localisé. Préparons assaut. Rajnik Dignil, espion dans la place. Défense : faible. Attaquerons 6 Juin au crépuscule. Pour le Démon, que les faibles périssent."

_________________
Ils m'ont tout pris... Mais je me vengerai...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elicia Von'Wändor
Novice
Novice
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 20/02/2012

MessageSujet: Re: Parc des Cerisiers   Mar 27 Mar - 20:41

Le regard gris devint interrogateur, Elicia pensait qu'il allait dire quelque chose, mais sa main parla pour lui, il passa sa main sur sa joue et hocha la tête. Elle ne pouvait sourire, trop gênée, mais elle se força de le gratifier de ses pépites d'or. Elle entendit les pas du Noctis s'approcher, elle changea instantanément son regard en inspirant profondément.

Noctis - J'ai sûrement quelque chose pour vous aider, du moins temporairement. Je l'ai trouvé sur le cadavre d'un... membre du Culte. Il avait une arme comme la vôtre...

Il tendait un papier plié au lynx, celui-ci le pris sans broncher. Cependant, le Noctis avait aussi une "surprise" pour le démon. Une cartouche de couleur rouge, celle-ci permettait d'une plus grande puissance de la magie du feu. Un sourire le remercia, puis disparu aussitôt. Il partit les saluant respectueusement. Elicia fourra la cartouche dans sa poche et se promit de l'examiner plus tard.

Franck - Bon, pas question de ressortir de suite, la nuit tombe, autant profiter du confort de cette auberge non ?

Elle hocha la tête, même le silence était parfois communicatif, de plus elle n'avait pas très envie de parler. Ils payèrent une chambre à deux lits. Une fois à l'intérieur Elicia s'allongea sur le plus proche de la fenêtre au cas elle avait une envie pressante, de démone. Toujours silencieuse. Elle l'entendit poser toutes ses affaires, dont son arme. Puis il s'en éloigna pour s'asseoir sur le modeste bureau. Oui, ses oreilles lui disaient tout cela. Son oui lui rapporta aussi qu'il défit un papier, surement celui que lui avait porté le Noctis.

Elle devait penser à beaucoup de choses. Comment faire savoir au Noctis qu'il était celui qu'elle cherchait depuis deux années et qu'elle n'aimait pas du tout qu'on lui mente. Elle émit, inconsciemment, un léger grognement. Elle n'avait pas envie de se briser le moral tout de suite.

Elle se leva brusquement et vint discrètement derrière le lynx. Pour observer sa "traduction". Elicia ne comprenait pas, ce n'était pas la langue démoniaque. Puis exaspérée par son ennui elle repartit sur son lit, qu'elle trouvait assez confortable. Elle attendait qu'une chose, pouvoir se changer. Sa cape n'était pas si sale que ça, mais son débardeur, même rouge était couvert de sang séché, son sang. Elle plia sa cape et la déposa sur sa couche.

Le lynx se leva et lui fit savoir qu'il serait de retour rapidement. Eli fut d'abord curieuse de ce qu'il allait faire, mais se résigna à se changer. Elle sortit de sa sacoche une robe légère couleur albâtre un peu au-dessus des genoux et laissant son dos nu, laissant entrevoir les cicatrices qui cachaient ses ailes membraneuses. L'enfilant elle retira son pantalon de cuir sombre et son t-shirt souillé. Elle joua avec ses cheveux pendant exactement trente secondes puis partie à la recherche de quelqu'un à espionner, submergée par la curiosité.
La démone resta sur le perron de la porte attendant une réaction du Noctis. Qu'y avait-il donc sur se morceaux de papier ? Abandonnant le principe de rester cacher pour en apprendre plus elle entra silencieusement et surgit telle une ombre derrière le Lynx. Laissant quelques secondes d'attente elle piqua inopinément le papier.

"Village Rojakuru localisé. Préparons assaut. Rajnik Dignil, espion dans la place. Défense : faible. Attaquerons 6 Juin au crépuscule. Pour le Démon, que les faibles périssent."

Elle compta sur ses doigts puis releva ses yeux vers les trois autres.

Elicia- Si j'ai bien calculé c'est demain soir qu'ils...seront là ? Je suppose que nous allons donc rester et que vous verrez peut-être la vraie forme d'un démon.

Elle fit un sourire timide, mais amicale. Quand bien même sa transformation était horriblement douloureuse si une armé attaquait le village ils ne pourraient les vaincrent même avec une petite milice. Avec plus de puissance elle pourrait surement en tuer plus qu'avec sa forme humaine.

Elle rendit la traduction au lynx et s'assit sur le lit le plus proche.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noctis Moonblade
Novice
Novice
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 18/02/2012

MessageSujet: Re: Parc des Cerisiers   Mer 28 Mar - 16:37

Franck - J'accepte de partir... Mais avant, ton patelin montagnard à un gros problème...

Il ne fallut pas longtemps pour qu'Elicia vienne fourrer son nez dans la chambre, mais cela lui donnait un air qui lui allait bien. Le problème n'était pas là, mais bien sur ce satané bout de papier... Une attaque le lendemain, tout les doutes étaient confirmés d'un seul coup: Arok est en lien avec le Culte. Elicia compta sur ses doigts, cela ne faisait qu'augmentait l'idée de jeune fille innocente, même si c'en était tout le contraire.

Elicia- Si j'ai bien calculé c'est demain soir qu'ils...seront là ? Je suppose que nous allons donc rester et que vous verrez peut-être la vraie forme d'un démon.

Noctis - Pas de forme démoniaque, tu vas te blesser. Cela avait été dit d'un sérieux qui donnait froid dans le dos. Tu pourrais bien y perdre ton enveloppe corporelle et ton âme serait projetée dans les abysses des Enfers. Non, il nous faut avertir le village et préparer une contre-attaque surprise.

Il se retourna vivement vers son amie pour lui demander de porter le message à son père, mais il souligna tout particulièrement qu'ils devaient agir discrètement. Ceci étant fait, il ferma les rideaux et sortit un parchemin du tiroir de la chambre, avant de tremper la plume qui se trouvait sur la table basse dans l'encrier, afin de commencer à schématiser le village.

Noctis - Ils vont poster des gardes aux points stratégiques, cependant si le Culte est avec Arok, ils pourraient invoquer des pouvoirs démoniaques, là Elicia tu interviens. Tu t'occupes de contrôler l'activité des nécromanciens afin d'empêcher toute invocation... ainsi que toute réanimation... il semblait plus sombre sur cette phrase, il se retourna alors vers Franck pour lui demander de regarder le schéma. Toi, tu devrais pouvoir en hameçonner plus d'un avec ton arme à distance. Ainsi tu ouvriras une brèche qui me permettra d'atteindre la colline ouest. D'ici je pense pouvoir apercevoir leurs campements, si je n'y arrive pas, je brûlerai le grand cerisier qui y trône. Si je les vois, je lancerai un sort en l'air, qui devrait avoir l'effet d'un feu d'artifice.

Après acquisition des deux "alliés", Noctis expliqua qu'il devait préparer les habitants à l'attaque. Il sortit alors en expliquant le problème à l'aubergiste.

Une fois dehors, le guerrier appela les habitants alentours, il leurs demanda d'approcher afin de leur donner des explication relatives sur la situation. Il leur parla d'une possibilité d'attaque, mais n'évoqua jamais les termes d'Arok ou du Culte, afin d'éviter les affolements. Il demanda alors à tous et à toutes de se réfugier dans le temple. Au même moment un garde arriva, donnant une missive du Chef au guerrier. "RDV dans le temple, préparons défenses" C'était parfait, tout allait très vite et il arpentait les chemins afin de vérifier que tout le monde était bien parti, cependant il vit les voyous de la dernière fois, adossés à un arbre. Deux semblaient bel et bien morts, mais l'un deux se plaignait encore de la douleur que le Thu'um lui avait infligé. Quand il le vit arriver, il eut un hoquet de stupeur, après quoi il le supplia de l'aider.

Noctis - Imbécile, bien sûr que je vais vous aider... Il l'aida à s'agripper à lui, afin qu'il l'emmène. On va au temple, je demanderai à ce qu'on vous soigne.
Malfrat - Pourquoi... Tu fais... ça...?
Noctis - Parce que même l'âme la plus noire a droit à du respect et de la solidarité. Du moins, c'est ce qu'il disait.
Malfrat - Je vois... Je suis... Désolé...

Il lui fit comprendre d'un simple regard qu'il acceptait ses excuses, mais aussi qu'il n'hésiterait pas à l'achever s'il tentait quoi que ce soit. Il gravit alors les marches avant d'arriver près du Dojo, où un garde l'aida à porter le blessé.

Noctis - Emmenez-le au temple, soignez-le de ma part. Je dois finir quelque chose...
Garde - Très bien, monsieur.
Noctis - Appelle-moi Noctis... Il semblait exaspéré, l'esprit ailleurs.
Garde - Oui, Noctis.

Il se dirigea alors vers le Dojo, le coeur serré. On avait reconstruit l'édifice depuis l'incident, mais jamais on ne remplacera l'architecture de l'ancien... Il se rappelait de ce sombre épisode, les flammes encerclaient les élèves, leur maître était pris au piège et c'est à ce moment que Noctis avait appris à contrôler ses propres flammes... Une perle coula sur son visage fatigué, il était habité par de sombres pensées et cela l'éloignaient du but qu'il s'était fixé, alors il s'essuya les yeux et entra dans la salle principale. L'odeur y était tellement agréable, il se déchaussa et fit le rituel qu'il faisait avant chaque entraînement, avant de se placer sur le tapis où se trouvait le mannequin de fer. On utilisait un tel mannequin afin de "forger le corps et l'esprit du combattant", pour qu'il soit apte à faire face à tout type de situation.
Il sortit alors sa lame et frappa d'un coup sec l'homme de métal qui y perdit un bras. "Tu dois apprendre à maîtriser son art, afin de frapper précisément et efficacement. Ainsi tu sauras protéger ceux qui te sont chers..." il entendait encore la voix de son maître, c'est ainsi qu'il recula de quelques pas avant de se mettre en posture d'attaque. L'Onde des flammes, une attaque puissante mais demandant une grande concentration, il l'avait apprise grâce à son maître lorsqu'ils évoquaient que les flammes permettaient à la lame de faire fondre l'armure de la cible avant d'asséner le coup fatal. Il se prépara alors et lança toute son énergie dans cette puissante technique. L'effet coupant de la lame était transmis grâce à l'énergie propulsée par l'attaque, cette dernière concentrant aussi la magie de feu afin de donner un effet brûlant voire explosif. Le mannequin se fendit en deux et le coup fut arrêté au bout de quelques mètres car Noctis l'avait décidé: il pouvait jauger la distance de l'attaque, mais plus elle partait loin, moins elle causait de dégâts. Il vit alors la cible qu'il utilisait pour les simples jets de flammes, il souriait, se remémorant le temps passé avec l'homme à qui il devait presque tout... Il prépara ainsi un Missile ardent, une évolution du jet de flammes, une technique qui l'avait grandement aidé durant le combat du Colisée. L'impact fut rapide et précis, en plein milieu de la cible, cependant cela avait provoqué une fissure sur l'un des pylônes...
"Mince!", cria-t'il en partant vers l'endroit fissuré afin de réparer son erreur en faisant fondre la pierre qui se lissa alors rapidement. Il avait peur que le feu reproduise ce qui avait causé une attaque mortelle à l'honneur de son maître... Il remarqua alors que quelque chose était planté là, il semblait enfoncer dans le sol. C'était un collier en or d'une chaîne plutôt longue, incrusté d'un rubis en son coeur hexagonal. L'arrière était gravé: Pour Eli... Il le contempla longuement, il était exactement là où la jeune fille était, sous les décombres. "Eli... C'est donc bien toi... Quel idiot je fais...", pensait-il en se dirigeant vers la sortit, le Katana rangé. Il remit ses chaussures puis partit vers le centre-ville. Il demanda à un garde de partir dans le temple afin de donner un message au Chef, comme quoi il était prêt à faire face aux ennemis. Il vit alors Franck et Elicia arriver en sa direction. Il rangea le collier dans sa poche, il était trop tôt pour une séquence émotion, il ne fallait pas faiblir tout de suite. Le forgeron arriva alors avec une épée magnifique, elle était incrustée d'un rubis magique.

Forgeron - Noctis! J'ai ça pour toi, tu la donneras à la jeune fille. Cette épée est faîte sur la base de son ancienne, de plus le rubis permet d'absorber les flammes pour les renvoyer après. Elle est bien plus tranchante que l'ancienne.
Noctis - Ah, tu tombes bien. La voilà.
Forgeron - Oh! Mademoiselle, permettez-moi de me présenter. Je suis le forgeron du village, Noctis m'avait parlé de votre arme et m'avait apporté un morceau du métal qui s'était effrité. Je pense que cette arme pourra vous être plus utile que la précédente. Elicia répondit. Désormais je dois rejoindre les autres, on compte sur vous.

Noctis avait un petit sourire qu'il ne contrôlait pas vraiment, le fait de voir en face de lui celle qu'il avait sauvée était un grand honneur qu'il ne pouvait cacher.

Noctis - Nous allons pouvoir lancer l'assaut dans peu de temps, Elicia, je sais que tu es attachée à ton ancienne arme, mais les lames de notre forgeron sont les plus tranchante et les plus légères de ce vaste monde. Tu devrais garder son présent avec toi, il te sera utile.

Il contempla le soleil qui commençait à se coucher, cette soirée promettait d'être très mouvementée...

_________________
~ 10 Posts RP au compteur ~

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Franck Varlander
Novice
Novice
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 07/03/2012

MessageSujet: Re: Parc des Cerisiers   Sam 31 Mar - 13:06

La nuit fut courte pour l'homme à la carabine. Après avoir averti ceux qui devaient l'être, Franck passa le reste de la nuit dans sa chambre. Il ne put s'endormir vraiment que lorsque la jeune femme était elle aussi dans son lit, la respiration lente et paisible.

Une verte prairie à l'orée d'une forêt. Une petite maisonnée tranquille et isolé... Un martèlement au loin, celui des sabots sur le sol. Une troupe de soldat se dirigeant droit vers la maison. Un homme percé de part en part par des projectiles magiques, une femme mis à mort par la torture. La maison brûle...

Je me réveillai en sursaut, trempé de sueur, étouffant un hurlement avec le poing dans la bouche. Je jetai un bref regard sur ma gauche. Elicia était là, dormant encore, paisiblement, les cheveux en bataille, bougeant de temps en temps. Bon, puisque j'étais réveillé, autant en profiter. L'astre solaire pointait à peine son nez par la fenêtre dont les volets étaient entrouverts. Me levant le plus discrètement possible, je me dirigeai vers la fenêtre afin de fermer complétement lesdits volets, pour éviter à la jeune femme tout réveil brusque du à la lumière. Une fois cela fais, je m'habillai, fit quelques ablutions, observant mon visage dans la glace sur le mur. Le reflet que j'y vis me rappelait à quel point ma vie avait été dépourvue de sens... Enfin, jusqu'à maintenant...

Un bref regard sur la femme endormie à nouveau. Secouant la tête, je saisi ma carabine, vérifia mon holster, puis pris mon barda, avant de sortir doucement, un mot à l'intention d'Elicia, ainsi que la clé bien en évidence sur le bureau.

Je pris un solide petit déjeuner, le mis sur le compte de Noctis sans aucun remords, bien que le regard désapprobateur de l'aubergiste me fusillait, puis sortis sans attendre. La caresse du soleil sur mon visage me fit sourire. Le soleil se levait, et, avec lui, le village. Sans perdre de temps, je pris la direction des portes de la villes, et en sortis...

L'après midi fut, pour Franck, loin d'être de tout repos. Comme il l'expliquait très brièvement dans le mot laissé à Elicia dans leur chambre commune, la préparation du combat passait par une connaissance du terrain, et c'est ce qui occupa la majeur partie de la journée du Lynx, reconnaître les plaines alentours du village, repérer les endroits propices à des embuscades, où poser des pièges... Bref, tout ce qui aidait à combattre un ennemi dont la puissance était inconnu, mais certainement pas des moindres... Il ne revint dans le village qu'en fin d'après midi, repartis vers l'auberge, où il tomba nez à nez avec la démone. Ils bavardèrent un petit moment, puis partirent ensemble à la recherche de Noctis. Fort des renseignements fournies par les habitants, ils se dirigèrent vers le Dojo.

Le petit passage à l'auberge, ainsi que le petit bout de chemin jusqu'au dojo, ne m'en apprirent pas beaucoup plus sur la jeune femme, à cela près que quelque chose me retournait les viscères en sa présence. Quoi ? Ca, je ne le savais pas encore, peut être le temps me le dira-t-il... Nous aperçûmes Noctis près des marches, ainsi qu'un homme, ils semblaient en pleine discussion. Lorsqu'il nous vis approcher, Noctis mit quelque chose dans sa poche, malheureusement je n'eus pas le temps de voir quoi...

Forgeron - Oh! Mademoiselle, permettez-moi de me présenter. Je suis le forgeron du village, Noctis m'avait parlé de votre arme et m'avait apporté un morceau du métal qui s'était effrité. Je pense que cette arme pourra vous être plus utile que la précédente. (Elicia répondit). Désormais je dois rejoindre les autres, on compte sur vous.


Hmmm... La démone semblait mi figue mi raisin en voyant cette nouvelle arme, qui ne le serais pas ? Équilibre et tranchant inconnu, ca ne devait pas aider...

Noctis - Nous allons pouvoir lancer l'assaut dans peu de temps, Elicia, je sais que tu es attachée à ton ancienne arme, mais les lames de notre forgeron sont les plus tranchante et les plus légères de ce vaste monde. Tu devrais garder son présent avec toi, il te sera utile.

J'arquai mon sourcil droit, moqueur. La modestie n'était, apparemment, pas le fort de ces guerriers... Enfin, quoi qu'il en soit, nous nous mîmes en route très peu de temps après.

La troupe était composé d'une cinquantaine d'hommes, pas un seul tireur à part moi. Il y avait bien quelques arcs, mais peu nombreux. Si le Culte était lié à Arok pour cette assaut... Ils n'avaient aucune chance, ils seraient tous morts avant d'être arrivé à porter d'arme... Les idiots... Où était l'honneur lorsqu'il s'agissait de mourir sans même avoir inquiété son ennemi ? Tsssss...

Le groupe se sépara peu de temps après. Noctis, Elicia et moi d'un côté, les guerriers de Rojakuru de l'autre. Bon, c'est là que les festivité allaient commencer.

Franck - Bon ok voilà comment nous allons procéder : Je pars devant, je les attire, je fais le ménage, Noctis en profite pour s'infiltrer pour les prendre à revers, et toi Elicia... Tu fais ce que t'as a faire...

Noctis semblait sur le point de répondre quelque chose, lorsque de sourdes détonations retentirent dans l'air. Ca avait commencé de l'autre côté de la colline... Ni une, ni deux, je pris mon barda et couru me mettre en position. Un bosquet d'arbre repéré plus tôt dans la journée, l'endroit parfait pour un tireur isolé. Je grimpai das l'arbre avant de tourner mon regard vers le goulot. Des hommes en noir étaient placé de part et d'autre du goulot d'étranglement. Les gardes probablement. Hmmmm... Je me mis en joue, évaluant la distance... Ils devaient être à 300 mètres, maximum... La distance idéal... Viser, ajuster, retenir sa respiration...

La détonation fusa, le trait toucha sa cible, laquelle s'écroula. J'étais fais pour ce job... Ajustant à nouveau, un deuxième coup partit, puis un troisième... C'est au quatrième que le groupe se rendis compte de l'attaque, au cinquième tire (lequel manqua sa cible de peu), ils m'avaient repéré. Remettant ma carabine sur l'épaule, je sifflai brièvement afin d'avertir Noctis et Elicia. La voie était libre, et le chasseur que j'étais était devenu le gibier...

_________________
Ils m'ont tout pris... Mais je me vengerai...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elicia Von'Wändor
Novice
Novice
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 20/02/2012

MessageSujet: Re: Parc des Cerisiers   Dim 8 Avr - 17:18

Elicia, ses yeux d'or fermés, immobile, sereine, se remémorait la soirée qui s'était déroulée.

Noctis avait sortit une phrase qui avait sonné comme un ordre. Il risquait sa vie à chaque parole qu'il prononçait. Et puis, qu'est-ce que cela pouvait bien lui faire que son âme disparaisse où non. Un sourire satisfait apparu sur ses douces lèvres lorsqu'elle entendit de qui elle allait s'occuper. Les nécromanciens n'avait pas forcément tous bon gout, mais leurs essences redonnaient assez de pouvoirs, par gorgée.

Le lendemain allait surement être un rude combat, avec des blessées et encore plus surement des morts. Il fallait qu'elle se force à dormir, elle avait déjà prévu comment tout allait se dérouler pour elle, et ses capacités. Elle allait tout donné dés le départ et cela allait lui coûter beaucoup d'énergie. Finalement elle s'endormi sur une pensée curieuse, elle était douce, apaisante, sucré et assez chocolaté. Oui, elle s'était endormi sur l'image d'une part de gâteau au chocolat, mais pas n'importe lequel, celui que sa mère lui préparait en récompense de son bon travail et comportement.

Son sommeil fut paisible, à part peut-être un fin rayon de soleil qui la picota désagréablement la joue. Le soleil du matin, ses rayons purs étaient les plus terribles à supporter pour la démone. Quand elle rouvrit les yeux son compagnon de chambre était déjà partit. Elle se leva lentement et se prépara à la même vitesse. Elle avait lavé ses vêtements la veille. Elle observa sa cape et la laissa plier sur le lit, elle n'en aurait pas besoin aujourd'hui. Elle espérait que les villageois ne l'attaquent, si jamais elle changeait quelque peu d'apparence.

L'air était frais et revigorant. Elle passa presque toute sa journée à méditer, à repousser au plus profond d'elle sa rage, sa haine et pire que tout, sa faim.

Elle était en train de déguster tranquillement une pomme lorsqu'elle tomba sur le lynx. Ils échangèrent quelques mots futiles en se dirigeant vers l'endroit où le Noctis se trouvait.

Devant le Dojo, Elicia écarquilla les yeux. Cet... Cet endroit, c'était ici que le Noctis l'avait sauvé d'une asphyxie certaine, alors qu'elle avait pour ordre de détruire ce dojo. Puis soudain un humain assez costeaud sorti Eli de ses pensées en l'abordant.

Forgeron - Oh! Mademoiselle, permettez-moi de me présenter. Je suis le forgeron du village, Noctis m'avait parlé de votre arme et m'avait apporté un morceau du métal qui s'était effrité. Je pense que cette arme pourra vous être plus utile que la précédente. Elicia ne fit qu'hocher la tête. Désormais je dois rejoindre les autres, on compte sur vous.

Assez mitigée, elle l'observa, la renifla, la soupesa et la manipula agilement pour s'habituer à sa prise en main.

Noctis - Nous allons pouvoir lancer l'assaut dans peu de temps, Elicia, je sais que tu es attachée à ton ancienne arme, mais les lames de notre forgeron sont les plus tranchante et les plus légères de ce vaste monde. Tu devrais garder son présent avec toi, il te sera utile.

Elle....comment dire... Elle grogna. Les seules lames qu'elle adoptait étaient celle de ses confrères démons. Mais il était vrai que son arme était assez usée. Elle accepta le présent, résignée.

Franck - Bon ok voilà comment nous allons procéder : Je pars devant, je les attire, je fais le ménage, Noctis en profite pour s'infiltrer pour les prendre à revers, et toi Elicia... Tu fais ce que t'as a faire...

Le silence était le meilleur des compagnons, mais parfois d'autres individus se révélait utile et peut-être même agré....Non ! Elicia se reprit et se concentra sur le champ de bataille et les détonations du félin des montagnes.

Le signal fusa. Elle s'élança la première, ses yeux avait changés l'un était devenu plus d'or et l'autre possédait maintenant une couleur argentée. Elle se posta à cinquante mètres pile devant le tireur. Elle planta sa nouvelle épée dans le sol et inspira profondément, entendent les incantations de ses proies.

Son t-Shirt la gênait pour "prendre son envole". Elle le retira précipitamment et se retrouva en soutiens-gorge devant ses ennemis surpris. Elle commença son rituel. A genoux devant la lame plantée dans le sol elle respira plus profondément et puisa dans son pouvoir.

Dans un cri de douleur étouffé de grandes ailes membraneuses apparurent dans le dos d'Eli. Dans la minute qui suivi un nécromanciens fut vidé de son sang pour nourrir la démone qu'il affrontait. Elle avait retiré son arme du sol et c'était jeté sur le premier humain, pour boire son essence. Une douleur fulgurante lui déchirait le dos, du sang coulait abondamment des déchirures où étaient sortis ses "attribut démoniaques".

Elle tourna la tête, pris appuie sur l'air grâce à ses ailes et se propulsa plus vite pour les anéantir, tous. Sa lame s'abattit sur le bras du sorcier, son cri était étouffé par les bruits de bataille tout au tour d'eux. Deux nécromanciens, Trois puis quatre tombèrent inerte sur le sol. Ce qu'elle redoutait le plus arriva. Deux se relevèrent, les autres étaient en trop mauvais état. Des démons immondes avaient commencé à apparaître. Elle chauffa sa lame au maximum pour infliger le plus de dégâts possible.

Elicia n'avait pas l'impression d'avancer. Elle était couverte de sang, dont le siens. Elle ne savait plus combien de temps cela faisait qu'ils avaient commencé. Il ne restait plus que trois nécromanciens, avec leur démon respectif. Elle en localisa un qui commençait à incanter une boule d'énergie trop sombre pour être de bon augure. Elle allait l'esquiver lorsqu'elle sentit un monstre trop loin d'elle, et trop proche du "félin" se diriger vers celui-ci. Elle s'éleva à trois mètres du sol pour se précipiter vers le scorpion géant. Il faisait la taille d'un humain et possédait deux queues. La fatigue commençait doucement à s'insinuer en elle, si elle continuait ses défenses allaient baisser, et sa forme démoniaque allait prendre le dessus. Se plaçant entre l'insecte anormalement grand et le tireur dont elle n'avait plus de nouvelles elle réussi a sectionné une deux queues empoisonnées. Ce qui lui fut fatale fut la seconde de répit qu'elle prit après ça. L'épine du monstre vint se loger dans sa cuisse. Il la propulsa contre un jeune arbre.

Elicia avait réussi à capter l'attention du monstre, mais ne pouvait riposter son épée était trop loin. La peur n'était présente dans son regard, même au fond elle, elle ressentait plus comme de l'amusement. Elle se releva d'un coup d'aile et fit face qui monstre qui disparu. Elle fut surprise, puis compris en voyant son nécromancien s'effondrer de fatigue sous l'effort. Elle vint achever sa vie en séparant sa tête de son buste. Plus que deux. Elle abandonna le fait de retrouver son épée et couru, ou plutôt, boitilla jusqu'à sa prochaine cible. Il était armé d'une courte dague. Il avait peur, elle rigolait. Il se jeta sur elle sans aucune précision et se prit de plein fouet la main enflammé d'Eli. Son visage brûla pendant quelques instants après que ses gémissements eurent cessé. Plus qu'un, mais où était-il ? Elle aperçut son démon disparaître. Il devait vraiment être affaibli, et bien caché.

Pressant contre sa cuisse elle observa la bataille. Elle avait mal, comme jamais. Elle s'éloigna de la zone de bataille et s'enfonça dans un petit groupe d'arbre. Soudain elle senti une présence derrière elle, esquivant in extremis le poignard du mage noir elle tomba sur les fesses. Ses mains s'enflammèrent et elle essaya tant bien que mal de balancer des boules de flammes sur son agresseur. Il progressait vite et Elicia avait du mal à reculer. Un arbre l'empêcha de plus reculer. Elle fit un grand sourire et ferma les yeux, elle eû une pensée pour son maître et son père. Non elle ne devait pas mourir, pas maintenant. Elicia n'avait pas retrouvé son père et étanché sa dette envers le Noctis. Elle ne put rouvrir les yeux, car elle était déjà dans les pommes. Mais le nécromancien devant-elle tomba raide mort, touché dans le dos.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noctis Moonblade
Novice
Novice
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 18/02/2012

MessageSujet: Re: Parc des Cerisiers   Dim 22 Avr - 16:03

Franck - Bon ok voilà comment nous allons procéder : Je pars devant, je les attire, je fais le ménage, Noctis en profite pour s'infiltrer pour les prendre à revers, et toi Elicia... Tu fais ce que t'as a faire...

Noctis était tout à fait serein, il avait confiance en les défenses du village, car leur arme secrète était encore inconnue du Royaume, rien ne pouvait les abattre... Le signal de Franck lui vint aux oreilles juste avant qu'il ne s'élance vers la brèche ainsi créée, faisant un signe au fusilier en passant près de lui, le collier d'Elicia en main, le lui montrant en mettant bien en évidence l'inscription arrière. La scène semblait se passer au ralenti, comme si tout s'arrêta face à une révélation que Franck devait savoir avant de continuer: Noctis et Elicia était étroitement liés. Il continua alors sa course le sourire aux lèvres, tandis que le soleil émettait son dernier rayon et caressait son jeune visage. Il fut rapidement hors du groupe qui attaquait Franck, mais deux soldats s'élancèrent vers le guerrier avec les armes à feu, apparemment non magiques. Le premier tira en sa direction, ce qu'il esquiva d'une roulade rapide sur le côté droit, mais le deuxième enchaîna avec un tir qui lui arriva à quelques centimètres. D'un bond il se releva et atteignit ses cibles, attrapant l'homme qui se tenait face à lui pour s'en servir comme bouclier humain. L'autre fut arrêté de lui-même quand il s'aperçut qu'il venait de tirer sur son allié, ce qui lui valu une mort simple venant du tir qu'avait fait Noctis.

Noctis - Pas marrant, comme arme, franchement...

Il y insuffla alors son énergie magique pour constater avec amusement que l'arme venait de gagner en potentiel, elle tirait des traits enflammés. Devant lui se trouvaient des soldats qui lui tirèrent dessus à répétition, ce qui lui permit de comprendre que son nouvel outil pouvait envoyer des rafales. Après s'être pris une balle dans l'épaule gauche, il visa et tira dans le tas. Une, deux, trois, quatre, cinq, six... et sept ennemis touchés, l'arme fumait et émit une lumière menaçante, Noctis la jeta en direction d'un autre soldat avant qu'elle n'explose dans un halo de flammes. "Pfiouu.. Tragique...", dit-il amusé.
Il vit alors que la colline n'était plus loin, il se retourna pour distinguer qu'Elicia s'était déjà lancée contre les nécromanciens, il savait qu'elle allait se transformer quand même, mais il n'avait pas le temps de s'en faire pour elle tout de suite. Il continua alors son trajet pour arriver face à deux personnes, il prit ainsi son katana en main mais vit les têtes des ennemis tomber devant lui... Il sentait que quelque chose n'allait pas, alors il s'arrêta, la zone était bien trop calme. Le cerisier de la colline perdait ses feuilles, le vent donnait à la scène un air glacial.
Il jeta des rapides coups d'oeil aux alentours afin de comprendre qu'Arok n'était pas vraiment là, chose qui le perturba. Un vent rapide l'informa d'une attaque qu'il esquiva de peu, mais lorsqu'il se retourna l'horreur le gagna, le faisant frissonner d'une sensation dont il avait fait l'experience quelques mois auparavant: "Il" était de retour...

"Il" - Noctis... Tu m'as manqué...
Noctis - Belyata... Qu'est-ce que tu fais ici?
Belyata - A ton avis...? Il me fallait revoir mon petit Noctis...
Noctis - Te fous pas de moi, pourquoi vous attaquez le village?
Belyata - Arok va subir, comme tout les autres sous-hommes!
Noctis - Sous-hommes... Tu veux dire que...?!

L'ennemi se rua sur lui pour lui mettre un coup d'épée qu'il esquiva, mais l'arme tomba et Belyata enleva son gantelet droit pour laisser paraitre un bras meurtri, recouvert de veines étranges et de morceaux de chair.

Noctis - Tu as continué tes expériences?!
Belyata - Il pense que je suis là pour sauver ce monde, que nos technologies peuvent "sauver"! Quel idiot! Il ne voit pas jusqu'où nous pouvons aller!
Noctis - Tu es allé trop loin, Belyata, je sais que tu veux te venger... Mais ce que tu infliges au monde n'a pas lieu d'être. Tu déséquilibres notre univers!
Belyata - Un déséquilibre...? J'appelle ça un arrangement, nous courons vers notre perte, j'aide les êtres vivants...

Noctis prit son arme en main et envoya une onde de flammes sur son adversaire qui l'arreta avec son bras.

Belyata - Un jour tu comprendras la puissance de mes expériences...
Noctis - Belyata!! Reviens ici!!!!

Il s'en alla, laissant Noctis seul sur la colline. Il était perdu, trop de questions lui parcouraient l'esprit, mais il sortit de ses pensées quand un rugissement le tira de sa somnolence. Derrière lui de tenait un énorme monstre, ni humain ni démon, mais bien un mixte des deux, cette vision le tétanisa, il se rappelait que trop bien des installations de Belyata, alors cette chose était une de ses créations. D'une taille colossale d'au moins trois mètres, il était une sorte de rafistolage de chair et de tissus organiques, avec de longues griffes et un cœur greffé sur son cou, protégé par quelques os qui ressortaient. Noctis aperçut avec effroi un corps accroché sur son flanc gauche, il semblait vivant, d'où les râles fantomatiques qui en émanaient...
La chose le prit en chasse, alors Noctis partit vers le village pour informer la garde, mais il vit qu'elle était déjà trop occupée par les fausses troupes d'Arok. Il vit d'abord Franck qui combattait non loin et l'aida en envoyant un missile ardent sur l'un de ses ennemis. Il lui fit signe de venir en criant "Je livre la fête à domicile! On doit récupérer Elicia et Setsu'!!" puis en tirant des flammes sur le monstre qui semblait invincible.
Peu de temps après, Elicia avait rejoint le groupe, ainsi que Setsuna et deux autres guerriers. Le monstre attrapa l'un d'eux, le séparant en deux morceaux avant de rugir sur le groupe.

Noctis - Le point faible est forcément le cœur!! Mais il est protégé, alors on devr...

Il fut arrêté par un coup du monstre qu'il esquiva de peu une fois encore, il se retrouvait désormais plus loin du groupe, il fallait le vaincre et vite.

_________________
~ 10 Posts RP au compteur ~

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Parc des Cerisiers   

Revenir en haut Aller en bas
 
Parc des Cerisiers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un soir au parc de Hurlevent [Récit - A faire vivre]
» [CXL]un parc, une ville : Champagne un paradie dans le desert
» parc asterix
» Un parc d'attraction dédié à Napoléon
» [Tuto] Faire un parc

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tales of Apocalypse :: Role Play :: Les terres de Zkel :: Clairière des chants murmurés :: Village Rojakuru-
Sauter vers: